Pocoloco

From JoJo's Bizarre Encyclopedia - JoJo Wiki
Jump to navigation Jump to search

Je suis l'homme le plus chanceux du monde... Je le crois... je suis venu à San Diego pour cette raison.
—Pocoloco, SBR Chapter 7: Pocoloco and Sandman

Pocoloco (ポコロコ Pokoroko) est un personnage secondaire de la septième partie de JoJo's Bizarre Adventure, Steel Ball Run.

Pocoloco est un ouvrier agricole venant de l'état de Géorgie. Lorsqu'une diseuse de bonne aventure lui prédit qu'il aura la meilleure chance de sa vie, Pocoloco participe à la Steel Ball Run dans l'espoir de remporter la course. Par pur chance, il devient l'un des favoris de la compétition. Pocoloco se découvre un Stand durant la course, son Hey Ya! existant surtout pour l'encourager.

Apparence

Pocoloco est un jeune homme noir, de taille moyenne et de carrure moyenne. Il porte une moustache en fer à cheval.

Pocoloco porte une chemise de couleur claire qui est déchirée en plusieurs endroits un pantalon rembourré avec des traits donnant l'impression d'un motif de mur de briques équipée de genouillères, et des bottes de cavalier. Il porte des sortes de bretelles reliées à un anneau en métal situé sur la poitrine, avec trois sangle partant de l'anneau. Pocoloco porte aussi un bonnet couverte d'épingles et avec de larges rabats pour se l'attacher. Il porte aussi des gants laissant les doigts à découvert.

Palettes

Les palettes changent souvent entre les médias. L'information ci-dessous ne devrait pas être considérée comme canonique.

Peau(Brune)
Cheveux(Noirs)
Yeux(Noirs)
Tenue
(Haut et chapeau jaune avec des accessoires oranges, pantalon orange avec genouillères jaunes. Gants bleus, bottes grises.)

Personnalité

Pocoloco se sent heureux car il sait qu'il sera chanceux

Pocoloco a une personnalité joyeuse et insousciante. Comme une diseuse de bonne aventure vient de l'annoncer qu'il va vivre le moment le plus heureux de sa vie durant les prochains mois, Pocoloco est introduit couché par terre, oisif et comptant les nuages car et souriant constamment. Son vieil interlocuteur interprète celà pour de la paresse.

Pocoloco développe une foi inébranlable en sa chance, car il réalise que de nombreuses actions dangereux ou qui semblent désavantageuses tournent en sa faveur durant la course. Il exprime alors souvent sa joie et sa surprise, et va déclarer qu'il terminera la course en premier.

Pouvoirs

Stand

Main article: Hey Ya!

Hey Ya! ne fait qu'encourager Pocoloco.

Hey Ya! (ヘイ・ヤー)Link to this section
HeyYaAv.png
Introduction
Pouvoir(s)
Encouragements
PWR
E
SPD
E
RNG
E
STA
B
PRC
E
DEV
E

Equitation

Pocoloco est un cavalier compétent qui parvient à se hisser au rang de sérieux concurrent dans la Steel Ball Run grâce à sa chance insolente. Durant son introduction, Pocoloco montre une affinité et une familiarité avec les chevaux telle qu'il peut observer les crottes d'une jument et deviner qu'elle est enceinte de quelques mois.[6] Bien qu'il n'ai pas le talent brut des autres compétiteurs de la course, Pocoloco possède une chance presque surnaturelle et une confiance absolue en elle, en grande partie grâce aux encouragements de Hey Ya!. Cela lui donne le courage de surpasser des obstacles que d'autres seraient effrayés d'affronter et de rester un compétiteur sérieux durant tout la course. Par exemple, il fut capable de traverser une épaisse forêt par pure chance en fermant les yeux (cela a donné à son cheval la possibilité de galoper naturellement et de naviguer à travers les arbres) pendant que d'autres cavaliers s'écrasaient contre les branches et était désarçonnés.[7]

Hey! Ya! (ヘイ!ヤア!)Link to this section
Horse Hey ya Av.png
Introduction
Type
Quarter Horse de 4 ans

Histoire

Passé

Pocoloco entend parler de la SBR et veut tenter sa chance

Pocoloco est né en 1869 dans l'état de Géorgie. Il est fils d'esclaves affranchis et ouvrier agricole de métier. Un mois avant que la Steel Ball Run ne commencent, il va en ville pour parier mais perd. Cependant, il rencontre une diseuse de bonne aventure qui prétend que sa chance va atteindre son sommet pendant deux mois. Joyeux, Pocoloco décide de rester oisif au travail et compte les nuages. Son compagnons, peut-être son grand-père, le réprimande pour sa paresse, disant qu'il a réussi à négocier un salaire de 1200$ pour déforester un terrain. Pocoloco se souvient alors qu'il a lu un article sur une course épique qui requiert 1200$ de tarif pour participer. On peut alors supposer que Pocoloco complète son travail et utiliser sa paie pour entrer dans la course.

Steel Ball Run

La première étape

Pocoloco sautant par dessus un ravin pour prendre un raccourci

Excité, Pocoloco peine à dormir la nuit avant le départ de la course et fait une grasse matinée. Quand il se réveille, il regarde nerveusement autour du camp vide avant d'apprendre que la course a déjà commencé de la bouche d'un des employés de la SBR qui manga à proximité. Heureusement, le passage des milliers de chevaux a adouci le terrain, rendant la course de Pocoloco extrêmement confortable dans les premières minutes. Pendant un moment, Pocoloco doute encore de sa chance. Du fumier est projeté sur son visage, faisant penser à Pocoloco que sa chance est épuisée, mais il trouve ensuite une pièce d'or dans le fumier. Quelques secondes plus tard, une cavalière essuie le fumier de ses vêtements avec dégoût, exposant son décolleté, et peu de temps après, un autre cavalier essuie le fumier de son visage, créant involontairement une barbe impromptue juste au moment où Pocoloco aperçoit une affiche de recherche qui montre que le cavalier est un criminel recherché et permettant supposément à Pocoloco de dénoncer. lui et prenez la prime. Pocoloco suit alors un groupe de cavaliers qui ont été induits en erreur par Sandman. Pocoloco se retrouve au bord d'un ravin mais croit en sa chance. Il ne se laisse pas décourager et saute à travers le ravin et sur le rocher sur lequel Sandman s'est accroché. Juste au moment où il est sur le point de glisser, Sandman lui conseille d'utiliser la corde à sa taille pour se hisser, lui et son cheval hors de danger et Pocoloco s'en sort.

Ce raccourci permet à Pocoloco de rejoindre sans encombre la tête du groupe, où il chevauche au coude à coude avec Johnny Joestar. Lorsque Jayro Zeppeli décide de se diriger vers une forêt pour prendre un raccourci, Pocoloco emboîte le pas, étant si confiant en sa chance qu'il ferme les yeux et se dirigeant droit dans la forêt. De fait, il permet à sa monture de naviguer seul à travers les arbres et celà étonne Johnny, qui se demande si Pocoloco ne le fait pas exprès.[8] Peu de temps après, Johnny le dépasse cependant. Pocoloco est dérangé et ouvre les yeux. Il percute alors une branche d'arbre et est désarçonné. Par chance, la botte de Pocoloco est accrochés à sa selle et il est trainé par terre sans heurt. Cela lui permet d'éviter de se cogner contre d'autres branche et son cheval peut emprunter des passages plus étroit. Alors qu'il ressort de la forêt, Jayro a utilisé la Rotation sur des arbustes pour les faire s'écarter. Quand Pocoloco passe, la rotation s'arrêter et les arbustres se redressent violemment, projettant alors Pocoloco sur sa selle. Pocoloco rattrape et défie le cavalier Napolitain.[9]

Pocoloco découvre son Stand Hey Ya!

Jayro et Pocoloco atteignent un terrain particulier. Ils doivent désormais descendre une pente assez raide et en toute logique il faut ralentir son cheval pour l'empêcher de tomber. Pocoloco prévoit d'être raisonnable et de tempérer sa vitesse de course pour éviter que son cheval ne trébuche. Cependant, son Stand Hey Ya! apparaît et critique sa stratégie. Hey Ya! lui dit "se souvenir de la vache", d'avoir confiance en sa chance et d'aller de l'avant. Quand Hey Ya! rentre en lui, Pocoloco prend confiance et commence à défier Jayro à voix haute, déclarant qu'il va gagner cette course. Pocoloco fonce en avant. Cependant, peu de temps après, lui et son cheval trébuchent et dégringolent. Mais on montre que Pocoloco et son cheval ont atterri sur la peau d'une vache morte. Cette peau lui permet de glisser en toute sécurité vers le bas de la pente et permet même à son cheval de se reposer un peu.[10]

Pocoloco abandonne la peau et recommence à chevaucher vers la ligne d'arrivée avec l'avantage d'avoir son cheval un peu reposé. Pendant la dernière ligne droite, Hey Ya! dit à Pocoloco de faire un écart vers la gauche. Il utilise par inadvertance une branche cachée comme tremplin, prenant apparemment l'avantage. Cependant, c'est Jayro qui franchit la ligne d'arrivée en premier. Ensuite, Jayro est rétrogradé à la 21e place pour avoir interféré avec la course de Sandman. Pocoloco est heureux d'être mieux placé que Jayro, finissant à la troisième place.

Le reste de la course

Pocoloco continue à participer à la Steel Ball Run, restant l'un des compétiteurs favoris en restant constamment parmi les dix premiers à chaque étape. Il finira premier de la cinquième étape. A la fin de la sixième étape qui se déroule dans le nord gelé des Etats-Unis, Pocoloco réapparait pour défier Johnny Joestar et Jayro Zeppeli. Hey Ya! est toujours présent pour l'encourager et il semble que sa chance le favorise encore quand Johnny et Jayro découvrent soudainement qu'il se dirigent droit vers une crevasse qui était cachée par la neige. Cependant, Johnny et Jayro combinent leurs pouvoirs pour traverser la crevasse et terminent à la 1ère et à la 2ème place, ce qui abasourdit Pocoloco qui lui finit à la 3ème place.

Cependant, Pocoloco parvient à finir la course. Il se retrouve à New York et termine la neuvième et dernière étape à la 2ème place, dans l'étape et dans la course, avec Diego Brando comme grand gagnant. Cependant, Diego disparait et est éliminé pour son absence à la remise des trophés. Dans un livre qui raconte ce qui s'est passé durant la Steel Ball Run dans JoJolion, on révèle que finalement, Diego est éliminé pour de bon et c'est Pocoloco qui gagne la Steel Ball Run par élimination.

Statistique de la course

Palmarès dans la Steel Ball Run
Etape Classement Points
Première 3ème 40
Deuxième 9ème 13
Troisième 5ème 30
Quatrième 2ème 50
Cinquième 1er 100
Sixième 3ème 40
Septième 3ème 40
Huitième 4ème 35
Neuvième 2ème 50

Pocoloco finit la course avec un total de 398 points et une heure de temps bonus. Il finira par remporter la Steel Ball Run.

Chapitres

Book Icon.png Apparitions Manga
Apparition dans les chapitres

Citations

Quote.png Citations
  • The lowest point in your life is called "tenchusatsu". But listen. I'm the opposite! The opposite of the worst! Starting next month, I'm going to be at the happiest point in my life for two months! Hee hee!
    —Pocoloco, SBR Chapter 2: Gyro Zeppeli
  • Pocoloco is on a roll!
    —Pocoloco, SBR Chapter 6: The Dried-Up River; Diego Brando
  • Pocoloco is the lucky guy after all!
    —Pocoloco, SBR Chapter 7: Pocoloco and Sandman
  • I have that "1 out of 5,000,000,000 good luck"... I'll believe in that... I came to San Diego believing that... If I was wrong, it's all over right here... I'm gonna win it. I'll win it... and then I'll go back home and live a happier life!
    —Pocoloco, SBR Chapter 7: Pocoloco and Sandman
  • Is that all you can do? I proclaim, once I pass you, you will never be able to take the lead from me, Pocoloco.
    —Pocoloco to Gyro Zeppeli, SBR Chapter 9: Long, Long Downhill

Jeux Vidéo

All Star Battle (PS3)

Pocoloco est un personnage non-joueur qui apparait dans le mode Campagne du jeu. Il a une très faible chance d'apparaitre après chaque combat. S'il apparait, il utilise son Stand Hey Ya! pour partager un peu de sa chance avec le joueur et remplit leur jauge d'énergie.

Eyes of Heaven (PS3/PS4)

Pocoloco apparait en tant que support dans Eyes of Heaven ; il a une réplique et est doublé par Yasuhiko Kawazu.

JORGE JOESTAR

L'information ci-dessous provient de sources dont Araki n'est pas l'auteur. Leur canonicité est incertaine.

Une version alternative de Pocoloco apparait dans le roman JORGE JOESTAR. Dans le roman, il s'appelle Pocoloco Tripleseven (ポコロコ・トリプルセブン Pokoroko Toripurusebun). Pocoloco Tripleseven est un personnage secondaire à l'intrigue de Jorge. C'est un astronaute et un scientifique qui se trouvait à bord du vaisseau spatial H. G. Wells qui était en direction pour Mars. Pocoloco37 possède un Stand nommé Right Stuff, sept petits humanoïdes qui obéissent aux ordres de Pocoloco.

Right Stuff (ライトスタッフ)Link to this section
JorgeRightStuffAv.png
Introduction
JORGE JOESTAR Chapter 10: H.G. Wells
Pouvoir(s)
Obéissance
Pocoloco Tripleseven et Right Stuff

Pocoloco est chauve, et porte un bonnet sur lequel il est inscrit "HAPPY GO LUCKY" ainsi qu'un col sur lequel est inscrit "777". Il a aussi une cible sur son uniforme.

Pocoloco as an astronaut

Pocoloco est le premier à signaler que quelqu'un de l'extérieur s'approche d'eux et est sur le point de détruire le vaisseau spatial. Il demande à 37 de réveiller Narancia{Universe|37|Narancia Ghirga}} pour voir si Narancia peut éloigner son sous-marin. Pocoloco s'étonne des tortures que Narancia a dû subir pour être devenu capable de contrôler une flotte massive de sous-marins malgré son jeune âge. Plus tard, Pocoloco fait la remarque aux autres astronautes que le sable de Goyathlay Soundman37 a atteint la lune. Il voit soudain un ballon géant avec un globe oculaire par la fenêtre et crie.

Jorge 10-10.jpg

Pocoloco s'inquiète lorsque The Funniest Valentine les appelle et n'en revient pas lorsque The Funniest Valentine leur parle de sept sondes Giotto flottant au-dessus de la lune sans qu'on sache d'où ces répliques viennent alors qu'il ne devrait y en avoir qu'une. Après l'appel, The Funniest Valentine ordonne à Pocoloco de réfléchir à un moyen de faire échapper leur vaisseau à l'emprise des tentacules du Ballon aux yeux. Le Stand de Pocoloco trouve un moyent d'y échapper et localise également l'engin explosif caché dans le vaisseau spatial.

Après avoir réussi à forcer les tentacules à lâcher prise, Pocoloco demande à Funnier par le haut-parleur du vaisseau s'il est prêt à démarrer les moteurs. C'est alors que Funnier l'ignore et utilise soudainement son stand Rear Window pour tuer Pocoloco d'une balle à la tête.[11]

Galerie d'Images

Détails

  • Le numéro de participant de Pocoloco est A-777, ce qui reflète le thème de sa chance insolente durant la course.

Références

  1. [citation needed]
  2. [citation needed]
  3. SBR Chapter 6: The Dried-Up River; Diego Brando p.24
  4. SBR Chapter 12: First Stage: Disqualified from Victory
  5. JOJOVELLER: STANDS, p.266
  6. SBR Chapter 2: Gyro Zeppeli
  7. SBR Chapter 8: Crossing the Forest
  8. SBR Chapter 7: Pocoloco and Sandman
  9. SBR Chapter 8: Crossing the Forest
  10. SBR Chapter 9: Long, Long Downhill
  11. JORGE JOESTAR Chapter 10: H.G. Wells

Navigation du site

Other languages: