JoJo's Bizarre Adventure

From JoJo's Bizarre Encyclopedia - JoJo Wiki
Jump to navigation Jump to search

JoJo's Bizarre Adventure New English Logo.pngJoJo's Bizarre Adventure Japanese Logo.png

Je dirais que vivre avec une attitude positive est le thème de JoJo. C'est une hymne à l'humanité.

JoJo's Bizarre Adventure (ジョジョの奇妙な冒険 JoJo no Kimyō na Bōken) (souvent abrégé en to JoJo ou en abrégé en JJBA) est un manga Shonen et Seinen écrit et illustré par Hirohiko Araki, et est le sujet principal de ce projet wiki.

Profil

JoJo a été sérialisé dans le Weekly Shonen Jump de 1987[3] à 2004 et a ensuite été transféré dans le magazine mensuel Seinen Ultra Jump, où l'histoire continue actuellement. La série est collectée dans une variété de formats allant des Tankōbons standards aux volumes d'édition spéciale tels que Bunkobans et Kanzenbans qui contiennent tous le manga tel qu'il a été sérialisé dans Weekly Shonen Jump et l’Ultra Jump avec quelques différences telles que les noms de chapitres et les dialogues.

La série a plus de 100 millions d'exemplaires imprimés,[4] ce qui en fait l'un des mangas les plus populaires de l'histoire. Remplissant plus de 120 volumes, c'est la deuxième plus longue série de mangas de la Shueisha. La publication en français des parties a commencé en 2002 avec les éditions J’ai Lu et a été poursuivi en 2007 par les éditions Delcourt/Tonkam. La série est toujours en cours aujourd’hui.

Le genre de JoJo englobe l'action, l'aventure, le surnaturel, le thriller, la comédie, la tragédie, le mystère, la tranche de vie et l'horreur. Il est peut-être le plus connu pour son phénomène de Stand ; l'arc Stardust Crusaders et ses personnages Dio Brando/DIO et Jotaro Kujo ; la restitution expressive de personnalités fières et glamour ; et les centaines de références à la musique populaire occidentale.

Araki est l'auteur de plusieurs spin-offs et artbooks qui s’ajoutent au canon de JoJo à des degrés divers ; et plusieurs light novels (romans) ont également été produits, qu’Araki illustre.

JoJo était auparavant la plus longue série de mangas de Shueisha à n'avoir pas reçu d'adaptation animée pour la télévision. Cependant, la série télévisée animée officielle a finalement fait ses débuts le 6 octobre 2012 (séparant les débuts du manga et de l'anime de 25 ans) ; conçu par le studio d'animation David Production.

Sa gamme d’autres produits comprend plusieurs adaptations en jeux vidéo, dont trois jeux de combat publiés au niveau international ; Heritage for the Future de Capcom en 1998; All Star Battle de Bandai Namco Games pour la PS3 en 2014; et Eyes of Heaven sur PS4 en 2016.

Guide

L'histoire de JoJo est divisée en deux continuités/univers. La première comprend les parties 1 à 6, publiées dans le Weekly Shonen Jump de 1987 à 2003, tandis que la seconde comprend les parties 7 et 8, publiées dans le magazine seinen Ultra Jump de 2004 à nos jours. L'intrigue à travers ces histoires est fournie dans des arcs de plusieurs chapitres détaillant les conflits précaires et mélodramatiques entre les parties définies à la fois par des pouvoirs surnaturels uniques, principalement par le phénomène polyvalent Stand, et des ambitions, attitudes ou normes morales exclusives. Ces arcs varient en ton, alternant aventure, suspense, mystère et horreur ; toujours à travers l'action, et avec une comédie souvent intégrée. En règle générale, une course contre la montre émerge parmi les héros pour intercepter le puissant antagoniste central.

De nombreuses références au cinéma moderne, à la télévision, à la mode, aux beaux-arts et à la musique populaire sont facilement identifiables à travers JoJo dans de nombreux contextes et à la fois dans la caractérisation et la nomenclature des personnages. Des exemples de théories physiques, mathématiques et psychologiques, de biologies, de technologies, de mythologies, de phénomènes naturels, d'événements historiques et de segments d'autres travaux artistiques informent la conception et la fonctionnalité de la multitude de stands uniques. La série fait parfois des développements fantaisistes sur les théories scientifiques contemporaines dans la création des voies par lesquelles certains Stands et d'autres pouvoirs exercent leur influence sur la nature.

Morioh, une ville japonaise fictive et le cadre de Diamond is Unbreakable avec sa version alternative dans JoJolion (toujours en cours) partage ses coordonnées avec la ville natale d'Araki, Sendai,[5] en assurant une description plus détaillée culturellement et en faisant référence à des sujets plus contemporains (comme le tremblement de terre de Tohoku). De plus, le mangaka Rohan Kishibe, un habitant de Morioh présenté dans Diamond is Unbreakable, revient comme guide dans un certain nombre de spin-off de JoJo..

Lorsqu'on lui a demandé en 2006 de décrire le sujet de JoJo en une phrase, Hirohiko Araki a répondu "une énigme de l’être humain" et "un panégyrique à l'humain"[6] et son attitude envers le manga, "le salut du cœur ".[7] Les sujets du manga peuvent être condensés sous les thèmes du destin, du courage et de la justice.

Univers d'origine

La première continuité/le premier univers fait suite à une querelle intergénérationnelle entre la Famille Joestar et diverses forces du mal, dont la plus importante est Dio Brando et ses serviteurs.

Phantom Blood

La première partie Phantom Blood, qui se déroule en Angleterre en 1880, suit Jonathan Joestar qui combat son frère adoptif, le rusé et impitoyable Dio Brando qui devient un vampire avec l'aide d'un ancien Masque de Pierre. Jonathan est entraîné par Will Anthonio Zeppeli à l'énergie vibrante de l'Onde, manié dans le corps humain et transféré au corps à corps, qui est le seul moyen sûr, en dehors de la lumière du soleil, de vaincre les vampires et leurs sbires zombies.

Battle Tendency

La deuxième partie Battle Tendency voit le petit-fils de Jonathan, Joseph Joestar, traverser le monde dans les jours qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale en 1938 pour combattre les Hommes du Pilier, une ancienne race d'êtres hostiles responsables de la création du Masque de Pierre. Comme son grand-père, Joseph suit un entraînement intense aux côtés de Caesar Anthonio Zeppeli, le petit-fils de Will, par la mystérieuse Lisa Lisa et tente de protéger la Pierre Rouge d'Aja, un joyau recherché par les hommes du pilier pour compléter le masque de pierre et leur accorder l'immunité contre le Soleil.

Stardust Crusaders

L'arbre généalogique de lafamille Joestar de la partie 1-3

La troisième partie Stardust Crusaders se déroule en 1988-1989. Le petit-fils de Joseph, Jotaro Kujo, voyage avec Joseph, Mohammed Abdul, Noriaki Kakyoin, Jean Pierre Polnareff et Iggy de Tokyo au Caire afin de combattre DIO, qui est revenu des profondeurs de la mer, et sauver sa mère de l'influence maléfique de ce dernier. Désormais, les alliés et les méchants utilisent principalement les Stands, une représentation généralement humanoïde de l'esprit de la personne, qui est devenue l'une des caractéristiques les plus importantes de la série.

Les trois premières parties constituent une trilogie après laquelle Hirohiko Araki avait l'intention de terminer la série, mais JoJo’s Bizarre Adventure a tout de même continué après la fin de la troisième partie.[8]

Diamond is Unbreakable

La quatrième partie Diamond Is Unbreakable se déroule dans la ville fictive de Morioh, au Japon, en 1999. Elle suit le fils illégitime de Joseph, Josuke Higashikata, alors qu'il rencontre des amis et des ennemis parmi une foule de nouveaux manieurs de Stand au sein de la population de Morioh créée avec une Flèche mystique. Josuke, Okuyasu Nijimura, Koichi Hirose, Jotaro Kujo et Rohan Kishibe pourchassent finalement le tueur en série Yoshikage Kira.

Golden Wind

Dans la cinquième partie Golden Wind, qui se déroule en Italie en 2001, le fils de DIO, Giorno Giovanna, se fraye un chemin jusqu'au sommet de Passione, le gang le plus puissant d'Italie, alors qu'il planifie de renverser le mystérieux boss du gang afin de protéger la population civile du trafic de drogue. Pour ce faire, il coopère avec Blono Buccellati, membre du gang, et sa propre équipe composée de Leone Abbacchio, Guido Mista, Narancia Ghirga et Pannacotta Fugo. Giorno et ses compagnons se retrouvent chargés de protéger la fille du boss, Trish Una, de la Squadra Esecuzioni et L’Unità Speciale.

Stone Ocean

La sixième partie Stone Ocean se déroule en 2011 alors que la fille de Jotaro, Jolyne Cujoh, est accusée de meurtre et emprisonnée à la prison de Green Dolphin Street. Jotaro a alors ses souvenirs et son Stand volés par le Stand Whitesnake après une tentative ratée de faire s'évader Jolyne. Elle décide alors de rester emprisonnée afin de découvrir à la fois qui est le manieur de Whitesnake et ce qu'il prévoit de faire avec les souvenirs de Jotaro et son Stand. Au cours de son aventure, Jolyne gagne des alliés, dont Emporio Alnino, Ermes Costello, Foo Fighters, Narciso Anasui et Weather Report.

Univers Alternatif

La deuxième continuité/le deuxième univers peut être vu comme un total remake, n’ayant aucun lien concret avec la précédente continuité/le premier univers. On poursuit une nouvelle histoire divisée en deux parties mêlant la famille Joestar et diverses forces du mal, à travers les USA et Morioh. Cette deuxième continuité présente de nombreux clins d'œil aux personnages de l'ancienne continuité, y compris les personnages principaux, les stands et les lieux.

Steel Ball Run

Situé en 1890 aux États-Unis, Steel Ball Run suit une course épique traversant les États-Unis d'Amérique. La course s'appelle la course de chevaux Steel Ball Run et est nommé ainsi par Steven Steel, son concepteur. Les protagonistes sont Jayro Zeppeli, un maître de la technique unique de la Rotation qui cherche à remporter le premier prix, et Johnny Joestar, un ex-jockey paraplégique cherchant à guérir ses jambes grâce à la Rotation, tous deux coopérant pour gagner la course. Johnny et Jayro découvrent que la course est une façade servant au président Funny Valentine pour découvrir les puissantes et inestimables reliques de Jésus-Christ, finissant également à rechercher les reliques tout en repoussant les nombreux agents de Valentine.

JoJolion

"JoJolion" est situé en 2011. Un jour, une jeune étudiante nommée Yasuho Hirose découvre un homme amnésique nommé "Josuke|" à Morioh après le tremblement de terre (alors contemporain) du Grand Est du Japon. Les deux décident alors d'enquêter sur l'identité passée de Josuke, initialement considérée comme celle du médecin marin Yoshikage Kira, et sur les circonstances de sa présence en ville, le laissant sous la garde de la riche famille Higashikata. Durant leur enquête, Josuke et Yasuho percent à la fois les secrets les plus sombres de la famille Higashikata et découvrent un trafic d’un fruit mystérieux impliquant une race d'êtres faussement humains, les Hommes-Rochers.

~

Parties

No. Titre Dates Volumes
1

Phantom Blood

1987 – 1988 5
À partir de 1880, la partie 1 suit Jonathan Joestar alors qu'il combat son frère adoptif, le rusé et impitoyable Dio Brando.
No. Titre Dates Volumes
2

Battle Tendency

1988 – 1989 7
Se déroulant en 1938, la deuxième partie suit Joseph Joestar, petit-fils de Jonathan, qui se retrouve impliqué dans une guerre contre d'anciens super-êtres nommés Hommes du Pilier, créateurs du masque de pierre.
No. Titre Dates Volumes
3

Stardust Crusaders

1989 – 1992 16
La troisième partie, qui se déroule en 1989, suit Jotaro Kujo, qui a acquis le pouvoir d’un Stand, et ses alliés alors qu'ils voyagent de Tokyo au Caire pour sauver la vie de sa mère en battant l'ennemi juré de sa famille, DIO.
No. Titre Dates Volumes
4

Diamond Is Unbreakable

1992 – 1995 18
Dans la quatrième partie, qui se déroule en 1999 dans la ville fictive de Morioh, le lycéen Josuke Higashikata et ses amis recherchent la flèche, qui a le pouvoir de donner des capacités de Stand, ainsi que le tueur en série Yoshikage Kira.
No. Titre Dates Volumes
5

Golden Wind

1995 – 1999 17
La partie 5, qui se déroule en Italie en 2001, suit l'aventure de Giorno Giovanna, le fils de DIO, dans son ambition de s'élever au sein de la mafia italienne en subvertissant le gang dominant Passione et son mystérieux Boss avec l'aide d'une équipe d'autres utilisateurs de Stand.
No. Titre Dates Volumes
6

Stone Ocean

2000 – 2003 17
Dans la sixième partie, en 2011, en Floride, Jolyne Cujoh, fille de Jotaro Kujo, est accusée de meurtre et jetée dans la prison de Green Dolphin Street. Elle et ses alliés ont du mal à découvrir qui est responsable et ce qu'il prévoit de faire.
No. Titre Dates Volumes
7

Steel Ball Run

2004 – 2011 24
Commençant une autre continuité, la partie 7 suit Jayro Zeppeli, maître dans un art mystique appelé la Rotation, et Johnny Joestar, un ex-jockey paraplégique, alors qu'ils rivalisent avec un grand nombre d'autres dans la course hautement récompensée Steel Ball Run aux États-Unis en 1890, conçus en partie par le gouvernement américain.
No. Titre Dates Volumes
8

JoJolion

2011-Ongoing 24
La partie 8 commence en 2011 et suit Josuke Higashikata, un jeune homme atteint d'amnésie rétrograde, dans sa quête pour découvrir son identité à Morioh, une ville côtière japonaise touchée par le tremblement de terre de Tohoku.

Publication

Les chapitres sont sérialisés dans le Weekly Shonen Jump et l'Ultra Jump, sous Shueisha. Alors que dans le Weekly Shonen Jump, la série a été publiée sous le slogan "Horreur romantique ! – Un conte cramoisi -" (ロ マ ン ホ ラ ー ! - 深紅 の 秘 伝 説 – Romanhorā ! -Shinku no hi densetsu-). Le slogan a été créé par le département éditorial de la Shueisha et a été inclus dans chaque chapitre jusqu'à Stone Ocean.

En France, les quatre premières parties ont été publiées par J’ai Lu de janvier 2002 à décembre 2005. En 2007 l'éditeur Delcourt/Tonkam a repris la publication des parties suivantes en commençant par une publication de Golden Wind. Les parties précédentes seront plus tard révisées sous la publication de Tonkam en commençant par Stardust Crusaders, puis en retournant à Phantom Blood et en continuant à partir de là. Actuellement, ils publient JoJolion.

En Amérique du Nord et au Royaume-Uni, Stardust Crusaders a été traduit en anglais et publié en 16 volumes par VIZ Media du 8 novembre 2005 au 7 décembre 2010 sous le titre de JoJo's Bizarre Adventure, en sautant à la fois Phantom Blood et Battle Tendency. En 2015, Viz Media publie les trois premières parties de JoJo's Bizarre Adventure sous le format JoJonium, du 24 février 2015 au 5 février 2019, marquant les premières publications en anglais de Phantom Blood et Battle Tendency. Le 6 juillet 2018, Viz Media annonce qu'elle publiera une publication anglaise de Diamond Is Unbreakable en format rigide unique. Le premier volume de Diamond is Unbreakable sort le 7 mai 2019 et la série est toujours en cours de sortie. Le 25 octobre 2020, Viz Media annonce qu’ils continueront à l’été 2021 la sérialisation de la série avec la cinquième partie Golden Wind toujours dans un format rigide unique.

En Italie, Star Comics a commencé à publier la série dans un format mensuel sous le titre Le Bizzarre Avventure Di JoJo de novembre 1993 à avril 2004.,[9] Ces sorties mensuelles contenaient environ cinq chapitres dans chaque tome de poche commercial avec 126 volumes de poche publiés. Ces sorties sont ensuite suivies en mars 2006 avec des traductions des volumes Steel Ball Run qui ont été publiés jusqu'en février 2012. Pendant ce temps, Star Comics a publié les volumes JoJo's Bizarre Adventure (Bunko Edition) avec leur traduction italienne de la série à partir de 2010. Actuellement, ils publient JoJolion depuis février 2014 et ont commencé à publier les volumes de JoJonium depuis octobre 2019 et d'autres publications sont toujours en cours.

En Espagne, toute la série est publiée par IVREA. Phantom Blood a commencé la publication le 30 juin 2017. Cette publication utilise le même nombre de volumes que les volumes Bunko Edition, ces volumes sortent tous les mois. Ils publient actuellement Stone Ocean dans le cadre de leur publication.

En Argentine, les quatre premières parties sont publiées par IVREA Argentina.

Au Mexique, les cinq premières parties sont publiées par Panini. La publication a commencé le 1er août 2018 avec Phantom Blood en utilisant le même nombre de volumes que les volumes Bunko Edition, ces volumes sortent tous les mois. La partie actuelle de la publication est Diamond is Unbreakable.

Au Brésil, les trois premières parties sont publiées par Panini.

En Chine, JoJo a été illégalement distribué sous le titre Strongman Front (強人 陣線) par Tong Li Comics pendant de nombreuses années jusqu'à ce que Daran Comics obtienne la licence d'édition officielle de JoJo, rebaptisant la bande dessinée JoJo Adventure Wild (JoJo 冒險 野 郎). Le 31 mars 2003, Daran Comics a fermé ses bureaux et leur licence pour JoJo a été officiellement obtenue par Tong Li Comics qui distribue maintenant officiellement la série à Taiwan et rétablit le titre de la série en JoJo's Bizarre Adventure (JoJo 的 奇妙 冒險). Actuellement, la série est publiée par World Publishing Limited car ils publient actuellement une publication de JoJolion.[10]

La série est publiée en Pologne par J.P.Fantastica. Ceci a commencé en mai 2020 avec Phantom Blood using the same volume count as the JoJo's Bizarre Adventure: Shueisha Comic Bunko. The current part in publication is Battle Tendency.

Making-Of

Lorsqu'il a conçu pour la première fois JoJo’s Bizarre Adventure, Araki avait en tête plusieurs idées fondamentales qu'il voulait représenter comme l'idée de succession entre plusieurs générations, mais aussi de montrer des héros itinérants. De là, il a commencé à mettre en place ses idées pour Phantom Blood. Araki note que le processus de création de JoJo est passé du combat à un aspect plus spirituel, et que des concepts comme l'amitié ont pris une plus grande place avec le temps.[11] Araki avait aussi plusieurs thèmes en tête, comme l'idée de « mystère » et notamment le "mystère"[12] provenant des lignées. Il s'est également demandé "Qui est la personne la plus forte du monde ?" et de cette question sont nés des thèmes tels que l'immortalité, la recherche de la vie ou la justice.[12] Plus important encore, Araki a estimé qu'il pouvait créer quelque chose d'unique parmi les séries contemporaines à Weekly Shonen Jump avec ces idées. Araki n'avait initialement prévu que trois parties,[13] mais a décidé de continuer sa série après la partie 3.

Écrire JoJo

Araki donne la priorité à l'émotion et à la pensée intérieure devant la structure de l'intrigue, essayant de dépeindre le destin des protagonistes.[12]

Araki suit un style narratif particulier appelé « route d'or », caractérisé par des protagonistes forts et déterminés qui avancent constamment vers leurs objectifs. Cette « route dorée » est, selon lui, le meilleur moyen d'attirer le public. Un exemple de sa « route d'or » est l'intrigue de Stardust Crusaders au cours de laquelle les héros parviennent toujours à vaincre les ennemis sur leurs chemins et à s'approcher inexorablement de l'Égypte. Araki n’hésite pas à tuer ses protagonistes comme Jonathan Joestar, mais il estime que la mort sert à l’intrigue, respectant ainsi la « route d'or ».[14] Araki pense l'intrigue de base de ses rôles autour d'une situation difficile particulière et aime jeter rapidement son protagoniste dans ladite situation difficile avant de continuer son histoire à partir de là (par exemple, Johnny Joestar est paraplégique et veut trouver un moyen de guérir ses jambes).[14] Araki utilise également une intrigue structurée de façon assez originale pour la série. Au lieu du format "tournoi" classique de la plupart des autres séries de l'époque où les héros combattaient les ennemis dans un ordre de force croissant prévisible, Araki a adopté un style sugoroku (le sugoroku est un jeu de table semblable aux serpents et aux échelles) où les héros voyageraient puis rencontreraient des ennemis à des moments particuliers dudit voyage et les combats seraient plus variés en raison d'une meilleure variété de pouvoirs et d'un accent mis sur l'esprit plutôt que sur la force.[15] Araki dénonce également les limites à long terme de simplement augmenter constamment la force des ennemis dans un manga sérialisé.[12][16]

Araki s'inspire de diverses sources pour écrire sa série. Il a confirmé à plusieurs reprises qu'il utilisait la musique occidentale pour nommer ses personnages, mais copiait également des dessins de sources variées telles que des livres d'art, des bandes dessinées, des évènements d'actualité ou des films. Araki utilise plus largement des livres plutôt que des recherches en ligne.[17] Un aspect moins connu de ses recherches est qu'il se rend souvent aux endroits qu'il dépeint dans la série afin d'avoir une meilleure impression de l'endroit et de recueillir des détails qu'une recherche en ligne ne donnerait pas. Son premier tanto Ryosuke Kabashima l'a encouragé à voir des films pour gagner de l'inspiration et aussi à voyager.[18] Kabashima a notamment contraint Araki à se rendre en Égypte pour mieux décrire les lieux plus tard dans Stardust Crusaders. Araki gardea cette habitude et est allé en Italie pour Golden Wind[19] et est allé à un établissement correctionnel en Floride aussi pour obtenir l'inspiration pour la prison de Green Dolphin Street, aussi bien qu'Orlando.[20] Il a également fait plusieurs longs voyages aux États-Unis et au Japon pour mieux écrire aussi Steel Ball Run.[21] Son habitude de voyager dans des lieux de recherche s'est étendue à des bâtiments individuels tels qu'un hôpital ou une pharmacie.[22]

Araki met un point d'honneur à ne jamais se reposer sur ses lauriers et à toujours trouver de nouvelles idées. Par exemple, Araki était mécontent de penser qu'il avait atteint un sommet avec Stone Ocean en termes d'idée et avait décidé d'effacer la continuité d'origine et de revoir ses anciennes idées dans une seconde continuité.[23] Sa volonté de toujours changer est également notable sur son art (bien qu'il l'explique par une volonté d'éviter de se répéter graphiquement au lieu d'un délibéré).[24] Le style artistique d'Araki a considérablement changé au fil des années, bien qu'il ait toujours gardé des idées fondamentales sur son art telles que ses poses dramatiques et la représentation d'un corps humain idéalisé. Par exemple, les héros musclés étaient populaires dans les années 80, donc Araki a dessiné ces types de personnages (par exemple Jonathan), mais à mesure que la tendance change, Araki est passé à des personnages comme Giorno, avec une carrure plus svelte et un visage de joli garçon.[11][25] Les effets sonores inhabituels que Araki insère dans ses pages sont inspirés des films d'horreur et de la musique rock, s'apparentant aux bruits de film d'horreur et autres sons produits par les synthétiseurs et les mellotrons.[25]

Lors de sa publication dans le magazine Weekly Shonen Jump, Araki a continuellement essayé de pousser pour des idées uniques, enfreignant souvent ce qui était considéré comme acceptable pour le magazine. Araki a notamment décidé de faire de son premier protagoniste un étranger puis de le tuer pour le remplacer, ce qui était un tabou. Araki avait également tenté d'écrire des protagonistes féminines pour la série, et voulait que le protagoniste de la partie 5 soit une jeune femme. Cela serait finalement accompli avec Jolyne Cujoh, dont il a insisté sur le sexe malgré les demandes de son éditeur. Araki pensait notamment qu'il était alors acceptable de représenter des femmes soumises à des violences aussi intenses que celles auxquelles étaient exposés des personnages masculins.[25][26] Cela a conduit à plusieurs conflits avec l'équipe éditoriale qui a essayé d'atténuer la violence et les thèmes sur lesquels Araki voulait écrire.[27]

Une fiche technique de personnage typique de la série

Quand Araki crée un personnage, il complète minutieusement une fiche technique sur celui-ci. La fiche inclut leurs caractéristiques physiques, leurs goûts et des informations de base comme une famille potentielle.[28] Araki note que son habitude de nommer les personnages après des groupes et des albums est un simple passe-temps et une façon de rendre hommage aux musiciens qu'il aime.[12]

Pendant son temps dans le Weekly Shonen Jump, Araki avait le programme suivant : les dimanches étaient consacrés à la recherche d'idées, les lundis étaient consacrés à la rédaction du scénario du chapitre. Il rencontrait ensuite son éditeur et commençait à dessiner des croquis plus élaborés, une page à la fois. Mardi, mercredi et jeudi étaient consacrés à finir de dessiner le chapitre pour la publication hedbomadaire du magazine, et le vendredi et le samedi étaient consacrés au repos.[29] Ce calendrier qu'Araki a strictement suivi a également été établi par Kabashima.[18] Cela a notamment permis à Araki de garder la forme physique, et il toujours à l'heure pour ses chapitres.[30] Son programme mensuel actuel est le suivant: il a toujours le vendredi et le samedi libre. Il se lève à 10 heure, commence son travail à 11 heure et travaille jusqu'à minuit, en prenant quelques heures de repos durant l'après-midi pour faire du sport.,[31] mais Araki dit que ses 45 pages actuelles par mois correspondent mieux à son rythme naturel.[17] Avec son programme strict, Araki n'a jamais manqué un délai pour son travail.[17][30]

Anecdotes

Références Bibliographique

  1. Baoh: The Visitor Issue #1 English Author's Note
  2. https://www.viz.com/jojo-s-bizarre-adventure Official Website for JoJo's Bizarre Adventure
  3. Note: First issue was released in stores on December 2, 1986 - Weekly Shonen Jump #940 - No. 1-2, 1987
  4. http://www.araki-jojo.com/1151/
  5. Morioh Map (JoJolion)
  6. [Question for Araki-sensei! (13): "If you can describe JoJo in a single word"] - comipress.com, 2007
  7. [Question for Araki-sensei! (9): "If You Can Describe Manga in A Single Word"] - comipress.com, 2007
  8. JoJonium Special Interviews: Volume 8, Jotaro Kujo
  9. https://it.wikipedia.org/wiki/Le_bizzarre_avventure_di_JoJo First Italian release November 1993
  10. [1] Chinese Wikipedia page for the JoJo series
  11. 11.0 11.1 Animeland Interview 06/2003
  12. 12.0 12.1 12.2 12.3 12.4 Tokai Lecture 06/2006
  13. Weekly Shonen Bracket 100Q
  14. 14.0 14.1 Hirohiko Araki's Manga Technique chapter 4
  15. NYT Japan interview 11/2018
  16. Volume 45, Volume 46 Author's note
  17. 17.0 17.1 17.2 Dream Talk Sessions 2015
  18. 18.0 18.1 JOJOVELLER History 1979-2013
  19. Author's Note (Vento Aureo) vol.48
  20. SO Volume 12 Author's Note
  21. P7 Bunko 1 afterword
  22. Volume 41 Author's Note
  23. P6 Bunko Vol.11 Afterwords
  24. JOJOmenon interview
  25. 25.0 25.1 25.2 PS2 Game interview
  26. P6 Bunko Vol.1 Afterwords
  27. P5 Bunko Vol.1
  28. Manga in Theory and Practice chapter
  29. JoJo6251 Araki interviews
  30. 30.0 30.1 JOJOVELLER 2013 Azuma interview
  31. https://jojowiki.com/Interview:Asahi_Shinbun_(September_2013)

Navigation du site

Other languages: