Pink Dark Boy

From JoJo's Bizarre Encyclopedia - JoJo Wiki
Jump to navigation Jump to search

Pink Dark Boy (ピンクダークの少年 Pinku Dāku no Shōnen) est un manga fictif du personnage de Rohan Kishibe qu'on dit être publié par la Shueisha, dans le Weekly Shonen Jump.

Le manga est très lié au personnage de Rohan, et donc est souvent mentionné avec le personnage quand il apparait, dont la quatrième partie de JoJo's Bizarre Adventure, Diamond is Unbreakable, des light-novels, le film Diamond is Unbreakable ou encore le drama télévisé Thus Spoke Rohan Kishibe.

Certains personnages sont fans du manga, dont Koichi Hirose, Toshikazu Hazamada,[1] Tamami Kobayashi, and Akira Otoishi.[2]

Histoire

Rohan au Louvre

Rohan et ses brouillons

Rohan commence à dessiner des pages de Pink Dark Boy à l'âge de dix-sept ans, en 1996, dans l'intention de les soumettre à un concours pour jeunes mangakas. Son histoire ne comportait aucune fille car le thème n'avait rien à voir avec les femmes, mais un éditeur a demandé à Rohan d'ajouter des femmes attirantes. Ainsi, Rohan commence à dessiner une personnage inspirée de Nanase Kishibe dans son manuscrit.

Nanase admire son travail au début, mais après avoir vu qu'il l'a dessinée, elle devient furieuse et déchire la page avec des ciseaux. Nanase disparaît rapidement et Rohan recommence son manuscrit. Il le soumet en septembre, et à la fin de l'automne, son histoire est sérialisée.[3]

Diamond is Unbreakable

Rohan dessinant Pink Dark Boy

Dès la partie 4, la série Pink Dark Boy semble être devenue un succès, la série étant connue et quelques personnages étant fans de la série.

Bien que l'intrigue et le cadre de Pink Dark Boy soient inconnus, Koichi Hirose déclare qu'il s'agit d'un manga d'horreur à suspense qui pourrait être grotesque par moments mais qui comporte des scènes palpitantes et des personnages réalistes.[1] Après que Josuke Higashikata ait tabassé Rohan et que ce dernier soit hospitalisé, le manga entre en pause pendant au moins un mois.[4]

Le manga a également été publié à l'étranger, à Taïwan et en Europe. Joseph Joestar demande s'il a déjà envisagé de faire une version anglaise mais Rohan explique qu'il n'y en a pas encore parce que "les Américains ont mauvais goût".[5]

Rohan reçoit des avis mitigés sur l'œuvre dans les lettres de ses fans. Certaines lettres disent qu'ils l'adorent et lisent les mêmes chapitres au moins dix fois par semaine. D'autres disent que l'art est bizarre, ou que regarder l'art les irrite et qu'ils détestent les couleurs.[6]

Dans le film live-action, Koichi possède vingt volumes de la série et en a un poster.[7]

Thus Spoke Kishibe Rohan

Pink Dark Boy's volumes

Après le combat de Rohan contre Josuke, Pink Dark Boy est mis en pause pendant tout l'été pendant qu'il enquête sur Yoshikage Kira. Lorsque Kira est vaincu, Rohan se rend plus tard en Italie pour faire des recherches en vue d'un nouvel arc de son histoire et passe huit jours à Venise.[8] Pink Dark Boy implique peut-être des éléments surnaturels puisque Rohan décide d'enquêter sur un yokai pour un manga sur lequel il travaillait.[2]

Dans le drama télévisé, il y a au moins 81 volumes du livre publiés. Rohan venait de commencer la huitième partie du manga un mois avant le premier épisode.[9]

Short Story Collection

L'information ci-dessous provient de sources dont Araki n'est pas l'auteur. Leur canonicité est incertaine.

Pink Dark Boy est l'un des mangas préférés des fans du monde entier. Les raisons de sa popularité sont innombrables, comme ses personnages uniques et forts du manga, et plusieurs répliques et onomatopées célèbres qui donnent envie de les imiter. Plus important encore, le manga donne un sentiment de "réalité".

En décrivant des choses que Rohan a lui-même vues et vécues, Pink Dark Boy peut fournir le meilleur divertissement. Lorsque le protagoniste affronte un ennemi horrible, la peau du lecteur se hérisse. Lorsque de la nourriture est présentée, le lecteur peut non seulement la sentir, mais aussi la goûter. Les fans voient les personnages comme des objets d'admiration plutôt que des êtres fictifs, et même leur mode de vie est modifié après la lecture.

Lorsque deux enfants lisent Pink Dark Boy à la bibliothèque, l'un d'eux mentionne que, bien qu'il y ait beaucoup de volumes, leur contenu est différent. Ce sont toutes des histoires différentes qui sont reliées entre elles.[10]

The Book: 4th Another Day

L'information ci-dessous provient de sources dont Araki n'est pas l'auteur. Leur canonicité est incertaine.

En l'an 2000, Koichi lit le commentaire de Rohan dans un numéro de Weekly Shonen Jump qui révèle que Pink Dark Boy termine la troisième partie de son histoire et va bientôt entamer sa quatrième partie. Koichi déclare que c'est un manga avec des personnages attrayants, des onomatopées caractéristiques, et des poses cool des personnages sur les couvertures. Rohan révèle ensuite à Koichi qu'il a déjà prévu neuf parties au total pour le manga bien que la quatrième partie n'ait pas encore commencé. Il a terminé toute l'intrigue de la neuvième partie, y compris les dialogues, la seule chose qui lui reste à faire étant de dessiner le tout dans des manuscrits.[11]

JORGE JOESTAR

L'information ci-dessous provient de sources dont Araki n'est pas l'auteur. Leur canonicité est incertaine.

Le Rohan Kishibe du 37e univers est également l'auteur d'un manga nommé Pink Dark Boy. En 2012, il était en cours depuis vingt ans, et avait récemment commencé la huitième partie.[12]

George Joestar voit sur le bureau de Rohan un des volumes intitulé Pink Dark Boy : partie 8, tome 112.[13]

Ultra Comic Award Manga

Gagnants du second prix
Mentions honorables et "Prix Espoirs"

Le 19 avril 2016, le magazine Ultra Jump a coparrainé le premier événement Ultra Comic Award avec le magazine numérique "Ashita no Young Jump". Le thème de l'événement consistait pour les participants à créer leur propre version de Pink Dark Boy, en se basant sur ce qu'ils pensaient ce que serait cette série. Le genre, le design du personnage et le nombre de pages étaient libres, et il n'était pas nécessaire de ressembler au protagoniste de Rohan. La date limite pour l'envoi des manuscrits était fixée au 30 juin 2016 à minuit. Les résultats ont été annoncés le 19 août 2016, dans le numéro de septembre 2016 de Ultra Jump.[14]

37 œuvres ont été inscrites au concours. Malheureusement, aucune n'a remporté le grand prix de 300 000¥. Cependant, il y a eu deux gagnants pour le deuxième prix de 100 000¥, ainsi qu'un porte-stylo spécial sur le thème de Rohan et une carte Tosho (carte prépayée pour acheter des livres) chargée avec 10 000¥. Trois mentions honorables ont gagné chacune 50 000 yens et une carte Tosho chargé avec 10 000 yens. Ils ont également créé un prix spécial "Prix Espoirs" pour cinq œuvres qui présentaient de bonnes qualités mais qui n'avaient pas remporté les principaux prix, et qui ont récompensé de 10 000 yens chacunes.[15]

Galerie

Détails

Références

Navigation

Other languages: