Passage des Chantages

From JoJo's Bizarre Encyclopedia - JoJo Wiki
Jump to navigation Jump to search

Ici c'est le Passage des Chantages. Quelqu'un se fera toujours arnaquer.

Le Passage des Chantages (カツアゲロード Katsuage Rōdo), officiellement connue sous le nom de Passage des Six Murs (六壁遊歩道 Mutsukabe Yūhodō) est une voie particulière de la ville de Morioh dont les résidents arrive à arnaquer et à extorquer les visiteurs d'une manière initialement inconnue. On découvre que l'endroit est doté d'un pouvoir Stand.

Description

Le Passage des Chantages

Le Passage des Chantages est une rue de Morioh qui va vers le lycée Hasekura de Morioh. Elle est à première vue indistincte de toutes les autres rues de la ville si ce n'est qu'elle fait un virage, empêchant de voir le bout de la rue. La voie est bordée de gingko. Elle fait aussi environs cent cinquante mètres de long.[1]

Comme son nom le suggère, le Passage des Chantages est connu pour être un endroit où les passants se font souvent arnaquer. De façon typique, un passant se fait soudainement accuser d'avoir brisé quelque chose et les habitants exigent alors d'être remboursés. Comme on retrouve souvent un bout d'objet cassé sur la victime, cette dernière est confuse et généralement ne se sent pas capable de nier les accusations des habitants. Ainsi cette dernière se voit obligée par pure pression sociale de donner de l'argent aux habitants. En fait, des Stands sont cachés sous les feuilles de gingko parsemant la rue. Ils transportent quasi-instantanément une personne ou un objet sur la "voie" que les feuilles de gingko forment au sol, et les habitants manipulent les feuilles exprès pour que leurs victimes cassent un objet sans s'en rendre compte. Les habitants utilisent aussi les feuilles de gingko pour transporter divers objets et certains criminels font du trafic de drogue sous le nez de la police avec les feuille. Les habitants peuvent aussi utiliser les feuilles pour se faire transporter rapidement d'un point à l'autre, leur permettant de poursuivre des fuyards. Ce secret est connu mais bien gardé des habitants locaux.[2]

Le passage possède un petit monument notoire nommé le Boddhisattva Joestar près du lycée Hasekura High School et du temple des Six Murs. C'est une statuede Boudha dédiée à la mémoire de Johnny Joestar, qui était mort là en 1901 dans des circonstances étranges.[3]

Dans l'arc narratif "Le Passage des Chantages", Josuke Higashikata et Joshu Higashikata se retrouvent victimes d'extorsion en voulant aller au lycée Hasekura. Ils découvrent le secret du passage et tirent leur épingle du jeu des habitants. Joshu y éveillera pour la première fois son Stand.

Le Passage des Chantages est aussi surnommé "Dead Man's Curve".[4]

Pouvoirs

Stand

Main article: Les Feuilles

Lorsqu'on marche sur les feuilles de gingko parsemant le Passage des Chantages ou qu'on place un objet dessus, une myriade de Stands minuscules ressemblant à des insectes transporte quasi-instantanément la personne ou l'objet sur le chemin créé par les feuilles.

Ce phénomène est exploité par les locaux pour faire croire qu'on a brisé quelque chose et pour les faire chanter, ou pour transporter discrètement des objets.

Les Feuilles (オータム・リーブス)Link to this section
LesFeuillesAv.png
Introduction
Pouvoir(s)
Transfert

Chapitres

Book Icon.png Apparitions Manga
Apparition dans les chapitres

Galerie

Détails

  • Le terme "Katsuage" (カツアゲ) est une expression japonaise pour l'extortion à coup de menaces. Le terme est utilisé au japon par les écoliers pour désigner des endroits où des jeunes racailles menacent et extorquent d'autres enfants.
    • Araki a fait l'expérience d'une voie similaire durant son enfance, même si les racailles locales l'ont laissée tranquille grâce à des connaissances mutuelle au club de kendo de l'école.[5]
  • Le Passage des Chantages rappelle le personnage de Tamami Kobayashi, qui lui aussi arnaquait et extorquait les gens en exploitant leur culpabilité
  • Le nom "Passage des Six Murs" rappelle Thus Spoke Rohan Kishibe Episode 2 La Pente des Six Murs.

Références

Navigation

Other languages: