Kushagara (Drama)

From JoJo's Bizarre Encyclopedia - JoJo Wiki
Jump to navigation Jump to search

Il est préférable de ne pas utiliser les mots à la légère.
—Rohan Kishibe, Kushagara

Kushagara (くしゃがら Kushagara) est le second épisode du drama télévisé Thus Spoke Kishibe Rohan. Il adapte l'histoire courte Kushagara qui a été écrite par l'auteur Ballad Kitaguni.

Dans cet épisode, Rohan Kishibe rencontre un collègue mangaka nommé Jugo Shishi qui lui parle d'un mot mystérieux que les mangakas sont interdits d'utiliser : "Kushagara".

Résumé

Un professeur meurt dans des circonstances mystérieuses

Une nuit, un garde qui patrouille dans un bâtiment universitaire entend des cris dans l'une des salles. Inquiet, le garde entre dans la pièce, qui est dans le désordre le plus complet. Le garde demande si l'occupant va bien, mais personne ne répond. Il finit par constater avec horreur que le professeur d'université qui se trouvait dans la pièce est mort. Le lendemain, Rohan Kishibe lit à propos de cet incident dans le journal alors qu'un présentateur radio explique que le défunt n'était pas rentré chez lui depuis un mois et qu'il s'était retiré pour lire. Il n'y a aucun signe d'homicide et il semble qu'il soit mort de faim. Rohan trouve la nouvelle intéressante et déclare qu'il aurait aimé lire les souvenirs de l'homme.

Le mangaka exubérant Jugo Shishi rencontre Rohan

Kyoka Izumi, l'éditrice de Rohan, rend à nouveau visite à Rohan. Personne ne répond lorsqu'elle frappe, alors elle entre dans la maison, mais elle constate que Rohan est absent. Rohan est en fait assis à un café, organisant son matériel pour une nouvelle histoire. C'est alors que quelqu'un s'assied soudainement à la même table que lui. Rohan lui dit qu'il y a des tables libres, mais l'homme lui répond qu'il est normal que des collègues artistes de manga travaillant pour Shumeisha s'assoient ensemble. L'homme a l'impression que Rohan l'a oublié et se présente donc officiellement comme Jugo Shishi. Son nom de plume fait référence à une erreur de multiplication que Jugo a fait auparavant, avec 4 x 4 ("Shishi") égale 15 ("Jūgo"). Jugo mentionne qu'ils se sont rencontrés à la fête de célébration de Shumeisha l'année dernière de laquelle Rohan est parti tôt. Rohan fait valoir qu'il n'est pas obligé d'être ami avec d'autres artistes et qu'il pourrait même les voir comme des rivaux en affaires. Jugo dit à Rohan de ne pas être si inamical et mentionne que les mangakas doivent se fréquenter. Agacé par la personnalité bavarde de Jugo, Rohan lui demande de partir, mais ce dernier insiste pour rester, prétendant que tous deux cherchent des idées pour leur travail. Lorsque Jugo propose de payer les boissons, Rohan commence à perdre patience mais Jugo lui dit que les cris de Rohan vont attirer l'attention et qu'il devra signer des autographes pour les enfants, ce qu'il déteste. Alors que le serveur vient donner à Jugo son soda au gingembre, Rohan se résigne à la compagnie de Jugo.

Rohan découvre le mot tabou "kushagara" dont il ne connait pas la signification

Jugo commence une tirade sur la valeur de la réalité et de l'inspiration de la vie réelle dans un manga, ce à quoi Rohan adhère. Rohan ajoute que les idées de travail ne sont pas quelque chose qui peut être bavardé autour d'un thé. Jugo dit qu'il faudrait un œil objectif pour affirmer les intrigues et les idées, bien que Rohan rétorque que c'est quelque chose qu'un mangaka sans confiance dirait. Jugo mentionne qu'il veut se lancer un défi et écrire de l'horreur, ce qui fait ricaner Rohan. Jugo continue et explique qu'il trouve les choses de tous les jours effrayantes, et qu'il a des idées pour une histoire d'horreur centrée sur les toilettes et les choses dégoûtantes, ce que Rohan trouve ridicule. Rohan dit à Jugo d'en parler à son éditeur, ce qui incite Jugo à parler de la disparition soudaine dudit éditeur. Jugo raconte à Rohan que son éditeur était un type génial qui partageait ses goûts et que juste avant de disparaître, l'éditeur lui a remis une liste de mots interdits à la publication. Trouvant le concept ennuyeux, Rohan parcourt néanmoins les pages, trouvant certaines phrases trop extrêmes pour lui et s'amusant que d'autres termes plus sages soient interdits. Jugo s'insurge contre la censure, car elle nuit au réalisme de l'œuvre, bien qu'il soit un professionnel et doive donc suivre les règles. Jugo pointe alors du doigt un mot de la liste qu'il ne connaît pas, "kushagara". Rohan est choqué de ne pas connaître ce mot non plus. Jugo a essayé de faire des recherches mais n'a rien trouvé. Jugo et Rohan conviennent qu'ils doivent trouver la signification de "kushagara", au moins pour savoir pourquoi il est interdit. Curieux, Jugo demande à Rohan de lui dire ce que signifie "kushagara" s'il le découvre. Avant de partir brusquement, Jugo donne à Rohan un billet de banque, ce qui l'agace.

Rohan s'intéresse à "kushagara" et commence des recherches sur ce mot

Rohan commence à réfléchir sur "kushagara", mais c'est alors que Kyoka arrive. Elle commence sa "réunion" avec Rohan et l'informe que son one-shot a été bien accueilli et que le rédacteur en chef pense à en faire une série. Rohan demande ce qui va arriver à sa série principale Pink Dark Boy, mais Kyoka lui dit que la série ne serait qu'un seul nouveau volume. De plus, Pink Dark Boy n'est qu'une série mensuelle pour Kyoka. Agacé, Rohan quitte le café et lui donne le billet de Jugo. Pendant ce temps, Jugo retourne vers son studio mais sa curiosité devient obsessionnelle. Il commence à répéter le mot pour en deviner le sens. Lorsqu'il aperçoit un prospectus où il pense pouvoir lire le mot "kushagara", il le prend immédiatement mais est déçu de constater que ce n'est pas le bon mot. Kyoka rattrape finalement Rohan, qui lui donne une serviette pour s'essuyer la bouche. En chemin, Rohan et Kyoka discutent de la liste des mots interdits. Kyoka dit qu'elle ne connaît pas l'existence un tel document et que même dans ce cas, les éditeurs ne le remettraient pas aux mangakas. Lorsque Rohan dit que Jugo l'a obtenu de son éditeur, Kyoka révèle que l'éditeur a complètement disparu. Kyoka pense qu'il pourrait s'agir d'une faute de frappe, et bien que Rohan pense brièvement qu'elle pourrait avoir raison, il se rend compte que le mot est correct, même s'il semble ne pas exister. Dans son bureau, Rohan décide de chercher le mot dans sa bibliothèque, tandis que Kyoka l'aide également en le recherchant sur son téléphone. Rohan se moque des ressources en ligne en raison de leur manque de fiabilité et préfère de loin les livres pour leur aspect physique. Kyoka mentionne que Rohan fait toujours des recherches en ligne, mais Rohan rétorque avec colère qu'il ne rejette pas complètement Internet. La nuit, dans son bureau, Jugo griffonne des idées de choses effrayantes, et écrit par inadvertance "kushagara". Il fait une recherche sur Joogle mais ne trouve rien sur "kushagara". Il tente de faire une pause, mais sa curiosité tenace l'oblige à reprendre ses recherches quelques instants plus tard.

Rohan défend un libraire contre Jugo, qui est en train de devenir fou

Plus tard, Kyoka retrouve Taro Hirai, son petit ami. Taro est en train de lire des articles sur lui-même sur une tablette. Cependant, il se sent déconnecté de son ancienne identité. Kyoka essaie de lui remonter le moral et lui dit de se trouver "lui-même" avec de vraies informations et non sur Internet, mais Taro ne réagit pas beaucoup à ses paroles. Kyoka a soudain une idée. Environ une semaine plus tard, Rohan se retrouve dans une librairie d'occasion. En discutant avec le propriétaire, il apprend que personne n'est venu vendre son manga, comme prévu. Rohan s'enquiert de la disponibilité de livres sur le folklore, la linguistique, la dialectologie et autres, ce qui amène le libraire à demander si c'est une tendance chez les mangakas. Rohan est surpris que le libraire dise ça, ce à quoi le libraire explique qu'un mangaka vient tous les jours pour demander les mêmes choses. Par ailleurs, Jugo fait irruption et commence à chercher frénétiquement dans les rayons. Jugo demande des livres, mais le vendeur nie avoir de nouveaux livres pour lui. Rohan voit Jugo se mettre en colère et bousculer le vieux vendeur. Pensant que Jugo a dépassé les bornes, Rohan prend la défense du libraire et traîne Jugo hors du magasin.

Jugo tourmenté par "kushagara"

Rohan amène Jugo dans une ruelle déserte pour le réprimander et lui demande s'il a cherché "kushagara" pendant tout ce temps. Jugo le confirme et révèle même qu'il n'a pas mangé depuis la dernière fois qu'il a vu Rohan. Jugo ajoute qu'il a lu autant de dictionnaires, de romans et de livres d'images qu'il a pu pour chercher la signification de "kushagara". Il est même allé demander de l'aide à la police, mais n'a pas trouvé de réponse. Rohan révèle qu'il n'a pas non plus réussi à trouver la définition. En jurant, Jugo se plaint de la difficulté de trouver un mot tabou et de son incapacité à savoir pourquoi il est tabou. Voyant l'état lamentable de Jugo, Rohan décide de dire quelque chose d'inhabituel et suggère à Jugo d'arrêter de s'en soucier, expliquant qu'ils dépassent les bornes. Jugo réagit en insultant Rohan et tente de l'attraper. Rohan le frappe presque avec sa main. Choqué, Jugo tombe au sol. Lorsque Rohan le menace, Jugo rampe et se lamente pathétiquement sur le fait que le "kushagara" soit en train de le rendre fou. Rohan lui dit de rentrer chez lui, mais Jugo s'effondre. Exaspéré, Rohan ramène Jugo dans son studio. Là, il est consterné par l'état de la pièce, qui est remplie de piles de livres et d'autres feuilles de papier. Chose étonnante, dès que Rohan dépose Jugo, ce dernier reprend immédiatement sa recherche de "kushagara". Rohan part mais remarque quelque chose de bizarre à propos de Jugo. Il demande à un voisin de commander une pizza pour Jugo, par souci pour son collègue, et lui donne un billet de banque pour le payer. Pendant ce temps, la frustration de Jugo se transforme en folie furieuse.

Pizza Kushagara

Rohan rencontre Kyoka dans son bureau. Ils parlent de Jugo et de son insistance à vouloir rencontrer son ancien éditeur. Kyoka ajoute même que le département éditorial commence à être agacé par lui. Kyoka révèle qu'elle a trouvé l'éditeur dans un entrepôt. Lorsqu'elle lui a posé des questions sur "kushagara", le rédacteur en chef a réagi avec colère et a déclaré qu'il était sur le point de l'oublier. Il a également ajouté qu'il n'avait pas trouvé le mot mais qu'il l'avait transmis à Jugo car il était persuadé qu'il le trouverait, exprimant ainsi son soulagement. Soudain, Jugo apparaît avec une boîte de pizza dans les mains. Jugo prétend follement qu'il a trouvé le mot et présente sa pizza "kushagara". Jugo commence de plus en plus à mentionner "kushagara" dans toutes ses phrases. Lorsque Kyoka demande qu'est-ce qu'il y a avec "kushagara", Jugo devient violent, supposant qu'elle sait quelque chose. Rohan prend la défense de Kyoka et Jugo attrape Rohan pour lui crier dessus. Pendant la lutte, Rohan aperçoit quelque chose comme des tentacules noires dans la gorge de Jugo qui répète "kushagara". Rohan dit à Kyoka de sortir et elle se précipite hors du bureau.

Rohan découvre "quelque chose" dans Jugo

Dès qu'elle est sortie, Rohan utilise Heaven's Door et transforme Jugo en livre. Jugo tombe sur la chaise de Rohan, permettant à ce dernier de lire sa biographie. Il apprend que le vrai nom de Jugo est en fait Keitaro Nishi (西桂太郎 Nishi Keitarō). Son père adore les mangas. Lorsqu'il était au lycée, il a remporté un prix pour le chapitre qu'il a envoyé au comité, ce qui lui a permis de commencer sa carrière. Deux ans auparavant, il avait rompu avec sa petite amie mais a été invité à son mariage au début de l'année en cours et y a assisté. Il glousse mais se concentre à nouveau. En tournant la page, Rohan voit soudain que les pages les plus récentes sont couvertes du mot "kushagara". De plus, une étrange poche noire et humide sort des pages. Dedans, une chose inconnue ne cesse de murmurer "kushagara". Rohan est horrifié par la créature à l'intérieur de Jugo et se demande ce qu'il doit faire. Comme la chose semble s'échapper de Jugo, Rohan écrit dans le livre de Jugo pour lui faire oublier le mot "kushagara", mais l'encre disparaît car il est "interdit" de l'écrire. Effrayé, Rohan se dit que ce mot est peut-être si horrible qu'il est littéralement banni de ce monde. Il essaie à nouveau avec une écriture plus épaisse mais l'encre s'efface à nouveau. De plus, Rohan réalise qu'il pourrait être lui-même une cible. N'ayant pas de temps à perdre, Rohan utilise sa vitesse de dessin surnaturelle pour écrire dans les pages de Jugo.

Jugo retrouve ses esprits grâce au pouvoir de Rohan

Kyoka attend à l'extérieur et Rohan ouvre la porte, lui disant qu'elle peut revenir. Rohan réveille alors Jugo qui a l'impression d'être rafraîchi. N'ayant aucune idée de ce qui lui est arrivé, il est surpris de voir Rohan avec lui et on lui dit qu'il est dans la maison de Rohan. Rohan crée une excuse pour effacer la confusion de Jugo et le persuader que rien d'extraordinaire n'est arrivé, en déclarant que Jugo est venu chez lui pour discuter de sa nouvelle histoire. Sentant maintenant qu'il a une bonne idée pour une nouvelle histoire, Jugo décide finalement de rentrer chez lui. Ainsi, Jugo quitte immédiatement la maison de Rohan. Kyoka est surprise par le comportement complètement différent de Jugo, mais Rohan lui dit qu'il a utilisé l'hypnose pour le dompter. En réalité, il a ordonné à Jugo d'oublier tout ce qui s'est passé le mois précédent. Bien qu'il puisse y avoir des inconvénients, il déclare que tout devrait bien se passer. Rohan interdit à Kyoka de répéter "kushagara" et de ne pas être obsédée par ce mot. Cependant, Kyoka dit qu'elle a vu quelque chose dans la bouche de Jugo. Rohan tente de le nier mais Kyoka insiste. Oubliant l'incident, Kyoka demande si Rohan peut lui apprendre l'hypnose. Exaspéré, Rohan jette Kyoka hors de chez lui, ne rouvrant la porte que pour lui remettre son sac. Lorsque Jugo retourne à son bureau, il est surpris par le désordre qui règne dans la pièce. Il repère la liste des mots interdits de l'éditeur mais la jette sans regarder à l'intérieur.

Rohan s'inquiète que "kushagara" puisse se répandre

Rohan retourne à la librairie, pour trouver le libraire qui consulte ses livres et le supplie de l'aider à trouver la signification de "kushagara". Rohan utilise alors Heaven's Door et remarque à nouveau l'étrange pochette à l'intérieur du livre de l'homme. Il ordonne alors au libraire de tout oublier ce qui s'est passé depuis trois jours. En rentrant chez lui, Rohan s'inquiète des personnes que Jugo aurait pu rencontrer et à qui il aurait pu transmettre le mot. Bien que le mot soit bénin pour la plupart des gens, dès que l'on s'y intéresse, on est submergé par lui, et Rohan craint que la même créature sommeille en lui. Ces créatures utilisent le "kushagara" pour susciter la curiosité, s'en nourrissent et se multiplient comme des microbes. Sentant qu'il est dangereux d'aller plus loin, Rohan décide de ne pas enquêter et rentre chez lui.

Un avertissement de la NHK est montré et indique que le mot "kushagara" est différent du mot maudit réel et a été modifié pour le bien du public.

Liste des personnage

Personnage
Jugo Shishi/fr
(1ère apparition)
Ryutaro Todo
(Décès)
Unnamed_Characters/One-Shots#Editor
(Flashback(s))

Galerie

Trivia

Référence

Navigation

Other languages: